skip to Main Content

LES PSY : QUELLES DIFFÉRENCES ?

Psychiatre, psychologue et psychothérapeute sont des dénominations réglementées. Pour utiliser ces titres, il faut avoir le diplôme correspondant, validé par une instance.

Le Psychiatre

Le psychiatre est un médecin. Il a une approche neurobiologique des troubles psychiques et des difficultés psychologiques. Il peut apporter une réponse, notamment avec la prescription de médicaments, dans le but de favoriser une amélioration psychique et psychologique en rétablissant un équilibre dans la biologie du cerveau, ou en diminuant les réactions émotionnelles à certaines situations.

Le Psychologue

Le psychologue a une approche des difficultés psychologiques plus en terme de fonctionnement psychique, de personnalité, et va chercher à aider la personne, à faire évoluer certains aspects de sa personnalité, de son comportement, ou de son fonctionnement psychique.

Le Psychothérapeute

Le psychothérapeute met en œuvre un travail de thérapie du psychisme ou l’enjeu est d’aider la personne à changer son fonctionnement psychique, à modifier son comportement, à le faire évoluer. L’idée derrière le terme de psychothérapie est qu’il y a des aspects dysfonctionnels, un trouble au départ. Il faut donc définir ce trouble, puis mettre en place le traitement – la thérapie – en fonction du trouble. On se donne donc un objectif de thérapie, que l’on cherche à atteindre à court ou moyen terme. À l’issu du travail de psychothérapie, on doit aboutir à une évolution mesurable de la situation : soit une disparition du trouble, soit une diminution de sa nuisance.

Le Psychanalyste

Le psychanalyste met en œuvre un travail introspectif visant à une meilleure compréhension de soi, et éventuellement des souffrances ou des troubles psychologiques qu’a la personne. L’idée est d’en faire une narration, une histoire, de retrouver et comprendre l’origine des difficultés, le sens des symptômes, en pensant que tout ça peut éventuellement aboutir à une amélioration de la situation, mais ce n’est pas forcément l’objectif de la psychanalyse. Lacan disait : « la guérison est de surcroît ». Donc l’aspect psychothérapeutique ne rentre pas forcément en compte dans la psychanalyse. Pour comparer avec la psychothérapie, le travail de psychanalyse est beaucoup plus long, et en tous cas n’est pas au départ déterminé comme devant se réaliser à court ou moyen terme.

Enfin, on peut être psychologue et psychothérapeute, psychiatre et psychothérapeute, psychologue et psychanalyste, psychiatre et psychanalyste.
Émeric Languérand est psychologue et psychothérapeute.

Comment se déroule une psychothérapie ?

Les deux temps de la psychothérapie

La psychothérapie se déroule en deux temps.

Un premier temps d’évaluation, en moyenne 5 séances, permet de définir la nature des troubles et des aspects dysfonctionnels, et de s’accorder avec le patient sur les objectifs que l’on se donne en terme de travail psychothérapeutique.

Ensuite, le travail de thérapie débute. On cherchera à modifier le comportement, modifier la manière de penser ou d’aborder les situations, modifier ou réguler la manière dont les émotions interviennent dans le quotidien du patient. Selon la nature des troubles, certains de ses axes vont être mis en avant plus que d’autres : on travaillera plus sur des aspects liés au comportements, ou on s’intéressera plus aux cognitions. Les cognitions sont ce qui se rapporte au domaine de la pensée, que ça soit la perception des choses, la collecte d’information, le traitement, l’interprétation de cette information, et les conclusions qu’on peut tirer de ces informations. C’est tout ce champs de la pensée qui nous permet de percevoir, d’interpréter, de comprendre, de tirer des conclusions, de toutes les situations qui nous arrivent dans le quotidien.

Durée et fréquence des séances

Les séances sont d’une durée de 40 minutes environ. Leur fréquence est adaptée au cadre psychothérapeutique défini avec le patient et tiennent compte, bien évidemment, de ses possibilités et disponibilités. En général, le rythme suivi est d’une séance toutes les deux semaines, voire d’une séance par semaine. Typiquement, elles sont plus rapprochées dans la phase de d’évaluation et de mise en place de la thérapie, puis s’espace une fois engagée la phase de psychothérapie proprement dite.

Comment se déroule une téléconsultation ?

Une séance de psychothérapie en téléconsultation se déroule comme une consultation au cabinet. La durée est la même (45 mn), seul le cadre change.

Conseils

Pour que la consultation se déroule dans de bonnes conditions, choisissez une pièce, un lieu, voire un véhicule où vous savez que vous ne serez pas dérangé.e. Le cas échéant, prévenez votre entourage de ne pas vous solliciter pendant les 45 minutes de la téléconsultation. La confidentialité est un aspect important, installez-vous, autant que possible, dans un lieu où vous vous sentirez libre de vous exprimer comme dans un cabinet de psychologie. L’utilisation d’un casque audio peut aider à préserver cette confidentialité (et améliorera la qualité de la communication).

La veille du rendez-vous

Après avoir pris rendez-vous en ligne, vous recevrez par mail la veille de la consultation un lien unique Zoom pour vous connecter à la téléconsultation. Vous aurez également un lien pour le règlement par carte bancaire de la consultation (avec établissement d’une facture).

Le jour du rendez-vous

Quelques minutes avant l’heure du rendez-vous, vous pourrez vous connecter à Zoom. Vous serez placé en « salle d’attente » avant l’arrivée du psychologue qui vous rejoindra dès que possible. La consultation se déroulera ensuite comme si vous étiez au cabinet de psychologie.
Back To Top